Fabriquer un aigle chinois

Voici une vidéo chinoise qui donne un aperçu de la fabrication d’un cerf-volant aigle.

Et ici, un véritable cours (en chinois) sur toutes les étapes de fabrication

Fabriquer un cerf-volant en feuille de châtaigner

Télécharger la version PDF: Fabriquer un cerf-volant en feuille de châtaigner (1753)

Le cerf-volant feuille est loin d’être l’une de mes inventions. On retrouve ce type de cerf-volant en Indonésie où il éxiste depuis la nuit des temps, peut-être même est-il antérieur aux premières traces de cerfs-volants en Chine, liées à l’invention du papier (env. 2000 à 2500 ans av JC). Il était, entre autre, utilisé pour pêcher en Indonésie. Il est appelé cerf-volant malheureux en Martinique.

Le modèle que je propose de fabriquer ici est inspiré du « kamanumanu » des Munas de Sulawesi (Indonésie) mais adapté à une feuille facile à se procurer dans nos contrées : le châtaigner. La feuille de châtaigner à l’avantage d’être très solide après séchage. Veiller cependant à la conserver à plat dans un livre par exemple et à l’abri de la lumière.

 

Matériel :

-Feuille de Châtaigner

-Pic à brochette en bambou

-Cutter

-Scotch

-Fil à coudre

-Aiguille

-papier crêpon

 

La première étape est la cueillette. Choisir (sur l’arbre et non au sol) les feuilles les plus grandes, les plus larges et les plus symétriques possibles.

Faire sécher la feuille entre des feuilles de journaux et mettre une pile de livres par dessus.

 

Un bon séchage permet à la fois de gagner un peu en légèreté, d’obtenir une feuille plate, non gondolée et une bonne conservation.

Maintenant commence la fabrication de notre cerf-volant.

 

Choisir un pic à brochette avec le vernis ou l’écorce du bambou.

Le refendre dans la longueur en conservant l’extérieur du bambou que nous appelleront donc vernis. Affiner de façon uniforme cette baguette qui doit faire la longueur de la feuille. L’épaisseur maximum conseillée est 1mm.

    Refendre cette baguette en 2. On obtient donc 2 baguettes d’1 mm d’épaisseur et 1ou 1,5 mm de large.
    La 2ème nous servira pour faire le balancier.

Fixer à l’aide de petits bouts de scotch cette baguette au centre de la feuille (côté vernis contre la feuille).

Le balancier : la baguette est plus courte. Par exemple ma feuille fait 27cm, je fais un balancier de 20 à 22cm.

Fixer une petite plume à chaque extrémité (ici plumes de pintade) ou à défaut 2 petits bouts de papier. Veiller toujours à être le +symétrique possible (même taille et même plan)

 

Fixer le balancier en son centre et perpendiculaire à la 1ère baguette. Il doit être placer à environ 1/5 de la longueur de la feuille.

La bride : élément peut-être le + important sur un cerf-volant. C’est elle qui donne un angle au cerf-volant par rapport au vent.

A l’aide d’une aiguille faire passer le fil en commençant du côté où il n’y a pas de baguette à l’intersection des 2 baguettes. Ressortir l’aiguille du même côté par lequel on est entré et en diagonale, puis faire 2 nœuds bien serrés. 

Avec l’autre extrémité du fil, percer la feuille à environ 1/3 de sa longueur en partant du bas. Entourer la baguette centrale et faire 2 nœuds.

Pour finir faire une boucle comme indiquer sur la photo ci-dessous:

Ces dimensions peuvent varier suivant les feuilles. C’est à cette boucle que l’on attachera le fil qui servira à faire voler notre cerf-volant, également appelé fil de retenue.

La queue : Découper 2 bandes dans votre rouleau de papier crêpon de 1cm de large et les fixer tout en bas du cerf-volant côté baguettes.

Et voilà, il ne vous reste plus qu’à accrocher votre fil de retenue (le même fil à coudre que vous avez utilisé fera l’affaire). Trouver un endroit dégagé et venté, se placer dos au vent puis lacher du fil. Si vous trouvez votre cerf-volant trop instable fixez lui une queue supplémentaire ou vérifiez la bride.

Amusez-vous bien et si le cœur vous en dit tenez-moi au courant de cette expérience, photos à l’appui si possible.

 Bon vent !

Emmanuel Bacharach.